Forum de la Prépa La Doc Française Index du Forum Forum de la Prépa La Doc Française
Forum des élèves de la préparation en ligne de la Documentation Française au concours de Sciences Po.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Espace Ecriture
Aller à la page: 1, 2, 313, 14, 15  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Prépa La Doc Française Index du Forum -> Forum de la Prépa La Doc Française -> Espace Discussion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JB


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2008
Messages: 303
Localisation: Rouen, Normandie.

MessagePosté le: Mer 20 Fév - 23:38 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Ayant une coupure d'Internet pendant une bonne heure, j'ai ouvert un document Word, et j'ai écris quelques rimes.
Ca détend.
J'écris d'avantage des nouvelles habituellement. Pas doué pour les rimes. Surtout baclé comme ça.
Mais en mettant Jimmy ça m'a pris.
Metter chacun votre tour, vos paroles, votre pensée du moment, sans autre prétention.

Je commence.



Ce sont mes derniers instants. Autant les faire en rimant.
J’ai tellement de choses à dire. Que je ne pourrai tout écrire.

Le choc fut soudain. Je ne vis rien arriver.
Un espèce de moment divin, que j’en viens à claquer.

Je me sens vraiment bien, comme couvert de baisers.
Nous sommes un matin, et je vais y passer.

Je veux m’excuser de tout le mal que j’ai fait. Je vous le dis, vous l’écris, noir sur blanc.
Ce n’est pas tant mes méfaits, que je résumerais qu’en un instant.

Passant au purgatoire dans cinq minutes, je me prépare à être concis
Je vais y conter toutes mes luttes, l’unique histoire de ma vie.

Mes parents qui m’ont élevé, qui m’ont appris à marcher.
Et que j’ai lâchement abandonnés.

Les femmes que je n’ai jamais su bien aimer. Avec qui j’ai parfois été violent.
Mes amis, qui m’ont supporté, que j’ai oublié au fil des ans.

Ma vie fut très brève. Pas vraiment passionnante.
J’ai loupé mon Eve. Mais j’ai des circonstances atténuantes.

Je n’avais rien à leur offrir. Qu’apporter à ces dames à part quelques mots ?
Et maintenant je vais mourir, sous de tristes airs de Saxo.

Je suis passé à côté de quelque chose, j’ai dû m’assoupir un instant.
Ma vie fut si morose, je n’ai pas pris le temps.

Enfin merde ! On n’a pas le droit à une seconde chance ?
J’arrive à terme, et la vie ne me semble pas moins étrange.

Je tiens à m’excuser. Ce n’est qu’en ce moment que j’y pense.
Je suis si fatigué. J’ai trop travaillé ma nonchalance.

Je vous dis « A tout de suite » ! On se retrouve là-haut.
Ce n’est pas une fuite. Juste le grand saut.




Je sais quand j'écris pas en Gras ça fait bizzard.
On est mieux comme ça ^^

A vous =)

_________________
Si la société évacue la poésie comme mode d'expression non productif, c'est peut-être que la poésie est un foyer de contestation, un acte de résistance, une incompatibilité fondamentale avec le système dominant.


Dernière édition par JB le Jeu 21 Fév - 16:01 (2008); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Fév - 23:38 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Paquerette


Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2008
Messages: 1 337

MessagePosté le: Mer 20 Fév - 23:57 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Nonchalant, divaguant, lève les yeux vers l'abîme
Si cette œuvre est posthume, c'est que j'ai fait la fête
Lentement, souriant, lavant l'impure d'une mine
C'est cet accent divin, c'est que tourne ma tête.

Be proud of your name.
_________________
http://ego117.skyrock.com/
Skaïy c'est de la pure merde.


Revenir en haut
JB


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2008
Messages: 303
Localisation: Rouen, Normandie.

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 15:46 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Je continue. =)





*
*
*
*



Nom de code. Ici patrouille 4-01, Code 10-86 au Nord de la 9ème, intersection Park Avenue. Le code 10-86 signifiait "Policier en Danger". L'annonce de ce code, résonnant dans toutes les radios du secteur, pressait les agents du coin à regagner leur véhicule et à se rendre le plus vite possible à l'endroit annoncé. Le plus souvent arme à la main. C'était le code qui transformait un instant les collègues d'un service, en véritable famille.


*
*
*
*



Craig Nova sortit de la voiture et se mit à couvert, tout en jaugeant du mieux qu'il pouvait l'avenue, déserte à une heure si tardive. Ses phares illuminaient néanmoins le cadavre d'un policier, 50m plus loin. Plaies par balle. Une bonne rafale. Un Uzi sans doute. Les sirènes hurlaient dans la nuit. On se serait cru dans un vrai film américain. Arme au point, Craig attrapa une nouvelle fois sa radio:
-Central, ici patrouille 4-01, agent Nova, les individus sont lourdement armés. L'agent Hopkins est a terre.
-Craig bon dieu ! , annonçait une voie familière. Qu'est ce qui se passe ?!
-Ils ont eu Joshua.

L'inspecteur Nova éteignit sa radio et vérifia une dernière fois son Golt. L'adrénaline. Il la sentait monter dans tout son corps. *Boum ... Boum*. Son cœur battait contre sa poitrine. Soufflement. Dernière pensée. Et le policier s'élança, arme au corps.
Le bruit sourd des armes automatiques reprirent de plus belle. Les sirènes se rapprochaient.
Tout aller se finir ici.
Depuis tant d'années qu'il l'espérait. Avec ou sans lui.
Tout était déjà fini.

_________________
Si la société évacue la poésie comme mode d'expression non productif, c'est peut-être que la poésie est un foyer de contestation, un acte de résistance, une incompatibilité fondamentale avec le système dominant.


Dernière édition par JB le Jeu 21 Fév - 16:50 (2008); édité 2 fois
Revenir en haut
Joana


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 726
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 15:59 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Hm hm j'aime assez ton dernier "truc" JB. Embarassed  Fais attention quand même aux fautes d'orthographes (pour ton premier texte), c'est assez revulsant ^^ Et pour le deuxième ta syntaxe n'est pas toujours super, essaye de déplacer quelques points ou virgules... Par exemple là "C'était le code qui, transformait un instant, les collègues d'un service, en véritable famille. " et là "Craig Nova sortit de la voiture et se mit à couvert, tout en jaugeant du mieux qu'il pouvait l'avenue. Déserte à une heure si tardive, ses phares illuminaient néanmoins le cadavre d'un policier, 50m plus loin. "

Sinon (raaah l'italique ne veut plus s'enlever) Paquerette j'aime bien le rythme. D'ailleurs le rythme je trouve que c'est super important dans un texte.
_________________
"Quand on veut constamment, fortement, on réussit toujours" - Pensée de Napoléon.


Revenir en haut
MSN
JB


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2008
Messages: 303
Localisation: Rouen, Normandie.

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 16:05 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Citation:
Hm hm j'aime assez ton dernier "truc" JB.

C'est un truc. Pas plus que ça. Un texte à la limite. ^^


Citation:
Fais attention quand même aux fautes d'orthographes (pour ton premier texte), c'est assez revulsant ^^

Ouarf j'avais pas fait attention. J'ai éditer. Il doit en rester?


Citation:
Et pour le deuxième ta syntaxe n'est pas toujours super, essaye de déplacer quelques points ou virgules...

Je prends note. =)

Citation:
"C'était le code qui, transformait un instant, les collègues d'un service, en véritable famille. "

Un poil trop de virgules. C'est mon violon d'Ingres les virgules ^^

Citation:
"Craig Nova sortit de la voiture et se mit à couvert, tout en jaugeant du mieux qu'il pouvait l'avenue. Déserte à une heure si tardive, ses phares illuminaient néanmoins le cadavre d'un policier, 50m plus loin. "

Arf. Une en trop. Sinon ça sert comme même hein.


Merci en tous les cas.
Si tu veux poster un truc n'hésites pas. =)

_________________
Si la société évacue la poésie comme mode d'expression non productif, c'est peut-être que la poésie est un foyer de contestation, un acte de résistance, une incompatibilité fondamentale avec le système dominant.


Revenir en haut
Joana


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 726
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 16:17 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

"Craig Nova sortit de la voiture et se mit à couvert, tout en jaugeant du mieux qu'il pouvait l'avenue. Déserte à une heure si tardive, ses phares illuminaient néanmoins le cadavre d'un policier, 50m plus loin. "


La virgule avant 50 mètres plus loin n'était pas dérangeante, au contraire.
Ce qui ne va pas (je pense) c'est ton point après avenue. Déserte qualifie avenue, bon. Mais tu ne peux pas continuer après la virgule par "ses phares blabla", il n'y a aucune continuité logique dans ta phrase. On dirait que "ses phares", ce sont ceux de l'avenue déserte. Enfin j'sais pas comment expliquer peut-être que je suis la seule à le penser mais je ne pense pas que ça soit correct au niveau de la langue française. Ce qui serait correct ça serait "Craig Nova sortit de la voiture et se mit à couvert, tout en jaugeant du mieux qu'il pouvait l'avenue, déserte à une heure si tardive. Ses phares illuminaient néanmoins le cadavre d'un policier, 50m plus loin. "
_________________
"Quand on veut constamment, fortement, on réussit toujours" - Pensée de Napoléon.


Revenir en haut
MSN
Gabriel


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 437
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 16:34 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Puisqu'on est sur le topic écriture je crois que c'est le moment pour moi aussi de lancer mon coup de gueule orthographe: j'en vraiment marre de lire des fautes aussi affreuses que celles que vous faites sur ce forum. Si c'est de l'inattention, ça passe une ou deux fois mais pas tout le temps, si c'est de la méconnaissance de la langue française, là ça devient franchement plus grave.
Marre donc de lire des impératifs de premier groupe à la 2de personne avec un S à la fin ("n'hésiteS pas" par exemple) ou des infinitifs qui remplacent des participes passé et vice-versa! A la longue ça devient énervant.
J'aimerais donc dans l'intérêt commun que tout le monde s'applique à bien écrire car vous ne semblez pas vous rendre compte que la paresse d'écrire a de fâcheuses conséquences qu'on ne peut tolérer de la part d'élèves de Terminale (et encore moins d'étudiants!)
Désolé d'être aussi rude dans mes propos, mais il fallait que ça sorte   . Mr. Green
Un ardent défenseur de notre belle langue française, ennemi des facilités de langage auxquelles se livrent les jeunes d'aujourd'hui, comme je le suis, ne pouvait manquer de s'insurger contre l'appauvrissement du français.


Revenir en haut
JB


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2008
Messages: 303
Localisation: Rouen, Normandie.

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 16:49 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Joana: Merci des conseils. J'en prend note et je vais de ce pas éditer. Poutoux =)

Gabriel: Oui et non. Je suis plutot d'accord pour qu'on parle dans un français correct, mais il ne faut pas pousser le bouchon trop loin. Nous ne sommes pas en dissertation continuelle. Certes c'est dans notre intérêt de parler un français correct, mais lorsque notre phrase est bien dite, bien tournée, oublier un "e" ou un "s" ...
Non je suis pas. S'énerver pour de telles "broutilles" ...
Mais je comprends le fond de ta démarche, mais la forme est incongrue.

_________________
Si la société évacue la poésie comme mode d'expression non productif, c'est peut-être que la poésie est un foyer de contestation, un acte de résistance, une incompatibilité fondamentale avec le système dominant.


Revenir en haut
Gabriel


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 437
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 17:37 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

JB a écrit:
Non je suis pas. S'énerver pour de telles "broutilles" ...
Mais je comprends le fond de ta démarche, mais la forme est incongrue.

Quand c'est cinq fautes par post, je n'appelle plus cela de la broutille moi. Qu'est-ce que ça veut dire, être en dissertation continuelle? La moindre des choses en écrivant une langue, de mon point de vue, c'est encore l'écrire correctement. La simplifier, pourquoi pas, je suis adversaire du langage SMS; quant aux remarques portant sur la grammaire, je n'ai pas l'impression que ces fautes-ci soient toujours dues à de l'inattention...et ça m'inquiète.
JB, quand je dis ça, je ne vise personne en particulier, je relève juste un truc qui m'énerve à un  point infini et je regrette que les gens ne fassent plus l'effort d'écrire comme il faut, à tel point que l'on trouve des fautes à peu près partout maintenant (prends un journal et amuse-toi à les compter). Si tout le monde se dit que le fond vaut plus que la forme, alors notre langue se dirige vers une mort certaine!
Je grossis volontairement le trait afin que tu comprennes ma démarche; aucune animosité contre qui que ce soit, je fais moi aussi des fautes, malheureusement!


Revenir en haut
JB


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2008
Messages: 303
Localisation: Rouen, Normandie.

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 18:01 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Citation:
Quand c'est cinq fautes par post, je n'appelle plus cela de la broutille moi.


Tout dépendra de la longueur du post. ^^
Mais ma foie je visais bien plus bas, je le reconnais.
Nous sommes d'accord, à des échelles différentes. Partageant ton amour pour la langue française, sinon je n'écrirai pas.

A vos plumes.

_________________
Si la société évacue la poésie comme mode d'expression non productif, c'est peut-être que la poésie est un foyer de contestation, un acte de résistance, une incompatibilité fondamentale avec le système dominant.


Revenir en haut
Moreaux Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2007
Messages: 674
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 18:03 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

J'essaie d'écrire un truc mais ça prend beaucoup de place (enfin relativement : trois pages en trois mois...), à votre avis puis-je le mettre ici?
_________________
"Vaste programme..." (De Gaulle)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
JB


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2008
Messages: 303
Localisation: Rouen, Normandie.

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 18:16 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Je vais ouvrir un sujet pour les plus grands textes =)


Quoi que non en fait.
Si c'est grand, tu peux poster ton sujet en temps que nouveau sujet !
Un topic "que pour toi" !

_________________
Si la société évacue la poésie comme mode d'expression non productif, c'est peut-être que la poésie est un foyer de contestation, un acte de résistance, une incompatibilité fondamentale avec le système dominant.


Revenir en haut
Paquerette


Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2008
Messages: 1 337

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 18:49 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Hé mais Gabriel, moi je joue avec la syntaxe des phrases, parfois.
Et la beauté d'une langue, j'crois pas qu'elle réside dans son orthographe.

Ça veut rien dire du tout appauvrissement d'une langue.
Sinon, autant dire que la langue s'est vraiment appauvri depuis qu'on ne parle plus le vieu français. L'intérêt d'une langue, c'est qu'elle n'est pas figée.
Je vois pas comment tu juges que quelque chose appauvrit une langue.
_________________
http://ego117.skyrock.com/
Skaïy c'est de la pure merde.


Revenir en haut
Gabriel


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 437
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 19:27 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

Je juge que la faute d'orthographe, la simplification à outrance de l'orthographe d'un mot (je ne parle pas de syntaxe ici) contredisent un héritage ancien qui est le fruit de siècles et de siècles de perfectionnement et de mûrissement de la culture française. Il y a bien sûr une raison qui explique que Louis XIV a encouragé l'écriture de dictionnaires: c'était pour figer l'expression de la langue française et en faire ainsi un instrument de rayonnement culturel à l'échelle planétaire.
Aujourd'hui malheureusement, on a tendance à considérer que le patrimoine d'une langue se conserve de lui-même et que peu importe après tout puisque le fond importe plus que la forme. Je réfute cette idée simpliste qui voudrait que l'intention soit plus louable que la réalisation, ce qui conduit à bâcler cette dernière.
Comment peut-on tolérer d'écrire mal, sous prétexte que seule l'idée mérite d'être retenue?
C'est hélas de cette manière que raisonnent aujourd'hui les jeunes qui affirment la supériorité du fond sur la forme. Mais réfléchissons une seconde. Voici un poème de Victor Hugo bourré de fautes:
Mes deux frêre et moi, nous étions tous enfants.
Notre mère disait: jouez, mais je défend
Qu'on marche dans les fleurs et qu'on monte aux échelles.

Abel étais l'aîné, j'étais le plus petit.
Nous mangions notre pain de si bon apétit,
Que les femmes riaient quand nous passions près d'elle.

Nous montions pour joué au grenier du couvant.
Et là, tout en jouant, nous regardions souvent
Sur le haut d'une armoire un livre inaccessible.

Nous grimpames un jour jusqu'à ce livre noir ;
Je ne sais pas comment nous fimes pour l'avoir,
Mais je me souviens bien que c'était une Bible.

Ce vieu livre sentait une odeur d'encensoir.
Nous allâmes ravis dans un coin nous assoir.
Des estempes partout ! quel bonheur ! quel délire!

Nous l'ouvrîmes alors tout grand sur nos genous,
Et dès le premier mot il nous parut si doux
Qu'oubliant de jouer, nous nous mimes à lire.

Nous lûmes tous les trois ainsi, tout le matin,
Joseph, Ruth et Booz, le bon Samaritin,
Et, toujours plus charmés, le soir nous le relûmes.

Tels des enfants, s'ils ont pris un oisau des cieux,
S'appellent en riant et s'étonnent, joyeu,
De sentir dans leur main la douceur de ses plumes.

Beaucoup plus laid non? Et encore je n'ai pas osé aller trop loin dans l'horreur, tant je souffre de devoir me massacrer un tel mythe de la littérature française.


Revenir en haut
Paquerette


Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2008
Messages: 1 337

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 20:45 (2008)    Sujet du message: Espace Ecriture Répondre en citant

I mean...
Un jour Samaritain s'écrira Samaritin.
Et alors?

 
Citation:
 un instrument de rayonnement culturel
La, ca me dépasse un peu. 
La beauté d'une langue est là pour son rayonnement culturel. La culture d'un pays, c'est pas son orthographe.
On peut faire le tour du monde, qui admire l'orthographe française?
Enfin, j'dérive un peu, j'ai compris ton idée mais ça me dépasse pas.
Et la beauté d'une langue, j'pense pas qu'elle réside en la portée de ses rayons.
Si le but, c'est le rayonnement, s'imposer comme les plus culturés, j'vais apprendre à parler javanais.
Culture Monde.
_________________
http://ego117.skyrock.com/
Skaïy c'est de la pure merde.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:21 (2017)    Sujet du message: Espace Ecriture

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Prépa La Doc Française Index du Forum -> Forum de la Prépa La Doc Française -> Espace Discussion Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 313, 14, 15  >
Page 1 sur 15

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template